Communiqué

Les représentants du Collectif pour l'Abolition de la Chasse à Courre (R.A.C., C.V.N., Droits des Animaux) ont été reçus au ministère de l'écologie par M. Vauterin, conseiller chargé des questions de la chasse. Les représentants ont demandé la constitution d'un groupe parlementaire sur ce sujet, et comme mesure urgente, entre autres, la limitation du nombre d'équipages, la participation à une réunion prévue sur le bien-être animal et ont posé la question de la vénerie sous terre. Il leur a été répondu qu'en l'absence de volonté politique, et quelle que soit l'opinion publique, il serait difficile de faire avancer le dossier et de constituer un groupe parlementaire. Ce qui signifie que le gouvernement refuserait probablement de poser au niveau parlementaire le débat pour l'abolition de la chasse à courre, malgré les sondages favorables à l'abolition, et le fait que le C.A.C.C. représente un grand nombre d'associations de défense des animaux et écologistes.

Le C.A.C.C. pourrait cependant intégrer le groupe de travail, encore hypothétique, sur le bien-être animal. La nécessité d'études indépendantes sur le blaireau a été simplement admise. Contact sera repris d'ici la fin du mois, pour s'assurer que la secrétaire d'Etat aura eu nos documents.

 

 

 

 

Crédits photos / freewebsitetemplates.com