Le lobby chasse vient d'arracher un décret au gouvernement. Depuis le 4 juin, faire « obstruction » à une chasse sera passible d'une contravention de 1500€. Cette mesure vise évidemment ceux qui s'opposent à la chasse à courre sur le terrain.

La chasse à courre, vestige de l'Ancien Régime, sera donc le seul loisir protégé de la critique par une contravention en cas d'opposition. Le gouvernement essaie de transformer le délit d'opinion en délit tout court et réprime le droit de manifester contre la chasse à courre. Bel exemple de démocratie et de la façon dont les veneurs essaient de verrouiller leur loisir menacé.

Ce décret étant inapplicable, (l'infraction étant impossible à constituer), il ne pourra être utilisé qu'à titre d'abus de pouvoir et fera aussitôt l'objet d'une procédure en appel, en cassation, et devant la Cour de Justice Européenne des Droits de l'Homme. Beau résultat pour les veneurs !

Dès à présent ce décret circule dans les réseaux d'information et fait unanimement s'interroger à la fois sur le pouvoir du lobby et sur la nécessité de protéger par la force une pratique condamnée par l'histoire et par l'écrasante majorité des Français.

Ce décret est pour nous une cause supplémentaire de la prochaine disparition de la chasse à courre et va multiplier les débats sur cette pratique contestée.

Ce n'est pas lui qui arrêtera des militants déterminés, qui se battent pour une cause et non pour défendre leurs menus plaisir. Ainsi qu'on s'en apercevra dès l'ouverture de la chasse.

 

 

 

 

 

 


Crédits photos / freewebsitetemplates.com