Chasse à courre… jusqu'à quand la loi des saigneurs ?

Dimanche 14 décembre dans le département de l'Aisne, en forêt de Prémontré, une chasse à courre s'est encore une fois terminée chez un particulier, devant une population horrifiée, notamment des enfants, qui a dû assister au massacre d'un cerf achevé à la dague. Cette situation est récurrente puisque cette année, plusieurs cerfs ont été poursuivis pour être poignardés jusque dans des domiciles ou des jardins privés, des parkings de supermarché, des terrains de football, des places de village.

À quoi faudra-t-il en venir avant que soit mis un terme à cette barbarie d'un autre âge ? Jusqu'à quand va-t-on mépriser l'opinion de la majorité des citoyens, massivement opposés à la chasse à courre (73 % des Français condamnent la chasse à courre, sondage SOFRES).

L‘aménagement des espaces, une sensibilité nouvelle, les valeurs d'une république ne sont pas compatibles avec l'arrogance d'une caste archaïque ou la puissance d'un lobby au-dessus des lois. La chasse à courre doit cesser.

Le Collectif pour l'Abolition de la Chasse à Courre (CACC) composé de l'ensemble des associations de protection animale (SPA, Fondation 30 millions d'amis, Fondation Brigitte Bardot, SNDA, ASPAS, One Voice, RAC, CVN, DDA, CVA...) estime que ces exactions appellent une réponse ferme et immédiate des autorités.

Nous avons aussitôt réagi auprès du Préfet de l'Aisne, Monsieur Stéphane Fratacci et du Ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire, Monsieur Jean-Louis Borloo.

Nous vous invitons à en faire autant.



Comment manifester votre opposition :


Merci d'envoyer ces courriels (ou un texte rédigé par vos soins) au Préfet et au Ministre :

Monsieur le Préfet,

Dans votre département de l'Aisne, dans la forêt de Prémontré, une chasse à courre s'est finie dans un village, chez un particulier, à la dague, devant une population horrifiée qui dut encore une fois assister sans régir au massacre d'un cerf épuisé. La république ne peut plus tolérer de tels actes de barbarie, exercés par une caste arrogante et archaique. Il est de votre responsabilité de faire cesser immédiatement ces actes odieux en interdisant toute chasse à courre dans votre département.

Veuillez agréer nos salutations distinguées.

NOM, PRENOM

www.abolitionchasseacourre.org



> Adresse du destinataire :

Monsieur Stéphane Fratacci, Préfet de l'Aisne

Préfecture de l'Aisne
2 rue Paul Doumer
02010 Laon Cedex

Téléphone : 03.23.21.82.82 - Télécopie : 03.23.20.69.58
Courriel : courrier@aisne.pref.gouv.fr

---


Monsieur le Ministre,

Dimanche 14 décembre, dans le département de l'Aisne, en forêt de Prémontré, une chasse à courre s'est une fois encore terminée chez un particulier, devant une population horrifiée, notamment des enfants, qui a  dû assister au massacre d'un cerf achevé à la dague. Cette situation est récurrente puisque cette année plusieurs cerfs ont été poursuivis pour être poignardés jusque dans des domiciles ou des jardins privés, des parkings de supermarché, des terrains de football, des places de village... A quoi faudra-t-il en venir avant que soit mis un terme à cette barbarie d'un autre âge ? Jusqu'à quand va-t-on mépriser l'opinion de la majorité des citoyens, massivement opposés à la chasse à courre (75% d'opposants à la chasse à courre, sondage SOFRES, 2005) ? L‘aménagement des espaces, une sensibilité nouvelle, les valeurs d'une république ne sont plus compatibles avec l'arrogance d'une caste archaïque ou la puissance d'un lobby au-dessus des lois. La chasse à courre doit cesser.Le collectif pour l'abolition de la chasse à courre, composé de l'ensemble des associations de protection animale (SPA, Fondation 30 millions d'amis, Fondation Brigitte Bardot, SNDA, ASPAS, One Voice, RAC, CVN, DDA, CVA...) estime que ces exactions appellent une réponse ferme et immédiate des autorités. Il vous demande en urgence un rendez-vous pour étudier ce qu'il est possible de faire.

Veuillez agréer Monsieur le Ministre l'expression de nos salutations distinguées.

NOM, PRENOM

www.abolitionchasseacourre.org

> Adresse du destinataire :

Monsieur Jean-Louis Borloo, Ministre de l'Écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire

Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire
92055 La Défense Cedex
Téléphone : 01.40.81.21.22

Courriel : ministere@ecologie.gouv.fr

 

Crédits photos / freewebsitetemplates.com