MISE EN EXAMEN DE TROIS MILITANTS OPPOSÉS A LA CHASSE A COURRE

Le Collectif pour l'Abolition de la chasse à courre apprend avec indignation que des militants de Droits des Animaux qui avaient manifesté leur opposition à la chasse à courre devant les veneurs sont mis en examen par un magistrat siégeant à Versailles, ouvertement pro-chasse à courre. Il a placé les militants sous contrôle judiciaire, leur interdisant ainsi d'approcher une chasse à courre sous peine d'emprisonnement. Aucune violence n'a jamais été exercée par personne lors de ces manifestations.

Pourquoi cette mise en examen, sinon pour tenter de faire taire la critique, alors qu'un projet de loi interdisant la chasse à courre a été déposé, qu'un autre est en préparation et que toute la gauche (sauf le PS) s'est prononcée pour l'abolition ? Les veneurs ont-ils réinventé le délit d'opinion ? Après le « délit d'obstruction à la chasse » du dernier gouvernement, va-t-on maintenant vers le crime de lèse-chasse à courre ?

Cette procédure indigne d'une république doit cesser immédiatement. Les poursuites envers les défenseurs des animaux doivent être abandonnés.

Signez la pétition à l'initiative de la CVN pour l'annulation de ces poursuites iniques !
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/soutien-militants-pacifiques-mouvement-droit-animaux-532.html

 

Crédits photos / freewebsitetemplates.com